Aperçu général de PDF/A-4

Documentation complémentaire

PDF/A-1 vs PDF/A-2:

PDF/A-2 aperçu

PDF/A-2 vs PDF/A-3:

PDF/A-3 aperçu

Le PDF/A-4 a été publié à l’automne 2020 et constitue ainsi la partie la plus récente de la version normalisée PDF/A. Basé sur la norme ISO 32000-2 (PDF 2.0), il constitue à la fois un développement de PDF/A-3 reposant sur ISO 32000-2 (PDF1.7) et une consolidation de la norme PDF/E.

Profils

Les niveaux de conformité -a (« Accessibility »), -u (« Unicode ») et -b (« Basic »), que nous connaissons par des versions de PDF/A parues précédemment, ne sont plus proposés dans le PDF/A-4. En revanche, la norme se présente avec deux nouveaux profils :

  • PDF/A-4e: Le PDF/A-4e (« Engineering ») est conçu pour des documents techniques et prend le relais de PDF/E. Le PDF/A-4e supporte les modèles 3D, les médias interactifs et les annotations 3D, ainsi que des fichiers intégrés.

  • PDF/A-4f: Les spécifications du PDF/A-3 ont été reprises en partie également dans le PDF/A-4. Ainsi, le PDF/A-4f permet l’intégration de fichiers quelconques.

PDF/A-3 vs PDF/A-4

À l’image du PDF/A-3, son successeur autorise également les pièces jointes dans d’autres formats de fichier. Ce n’est qu’au second coup d’œil qu’on réussit à identifier les différences entre le PDF/A-3 et la version 4 : Le PDF/A-4 supporte mieux l’archivage de formulaires à remplir car il autorise les contenus non statistiques en documents PDF sous forme de Java Script. Des informations sur les valeurs ou la logique d’un formulaire interactif peuvent donc être enregistrées et archivées. De plus, le traitement des signatures numériques est simplifié.

Conclusion

Le PDF2.0, basé sur le PDF/A-4, n’étant pas encore établi, il faudra probablement encore du temps avant que le PDF/A-4 soit diffusé sur le marché. Car le PDF/A-4 doit non seulement pouvoir être produit, mais aussi validé et traité. De nombreuses lignes de traitement ne sont toutefois pas encore parées pour ce faire.

Nous conseillons aux clients de passer pour l’instant au PDF/A-4 seulement s’ils ont des besoins spécifiques, par exemple l’archivage de documents techniques.