Rapport de stage Christian

Christian, ETH Student within PDF Tools AG

« Mon stage chez PDF Tools AG a été une excellente expérience parce que l’entreprise attache une grande valeur à la formation et à la promotion de jeunes stagiaires motivés et qu’elle les intègre dès le départ à la vie de l’entreprise. »

Christian, étudiant en informatique, EPF Zurich

Recommandation

Je conseillerais de faire un stage chez PDF Tools AG à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur le développement logiciel et qui veulent élargir leur horizon en matière de programmation.

Tout en bénéficiant d’un soutien professionnel, j’ai été confronté aux principes et concepts de programmation dans la pratique, ce qui m’a permis de devenir un meilleur programmeur. De plus, j’ai découvert l’univers fascinant des PDF, au cœur de la réussite de PDF Tools AG.

Dans un environnement social et attentionné, on est parfaitement préparé chez PDF Tools AG pour entrer dans l’univers professionnel informatique.

Qui suis-je et pourquoi ai-je recherché un stage ?

Je suis un étudiant en informatique de 21 ans originaire de Wädenswil dans le canton de Zurich. J’ai obtenu mon diplôme de bachelor en informatique à l’EPF Zurich à l’été 2014 et je prévois de passer mon master à l’été 2015. 

Pendant mon bachelor, plusieurs personnes m’ont conseillé de suivre un stage. Même si ce n’est pas une obligation pour notre cycle d’études, il est recommandé de le faire, pour la simple raison que nous manquons de pratique. L’EPF étant connue pour son penchant théorique, ce dont je peux témoigner après trois ans d’expérience personnelle, la décision fut vite prise. 

Je voulais acquérir une expérience pratique et être préparé pour mon entrée dans la vie active. Après le bachelor, le moment était venu pour moi de chercher une place de stage.

Comment ai-je trouvé PDF Tools AG? Pourquoi PDF Tools AG ?

L’Association des étudiants en informatique de l’EPFZ propose une bourse aux emplois sur son site Internet. Il est possible de filtrer la recherche pour obtenir uniquement les places de stage. J’ai donc commencé à parcourir les offres avec enthousiasme. Un enthousiasme douché après quelques minutes. Le problème était que la plupart des places de stages étaient assorties d’exigences sous la forme de langages de programmation que je ne connaissais pas ou peu. 

Pourtant, j’ai fini par trouver une entreprise dont la démarche était plus ouverte. Dans une annonce au style engageant et décontracté, PDF Tools AG se présentait et mettait en avant la dimension personnelle, l’esprit d’équipe, l’implication et le goût pour les logiciels parmi les qualités requises. La perspective d’apporter mes propres idées et d’acquérir de l’expérience répondait à mes attentes et m’a plu immédiatement.

Comment ai-je obtenu ma place de stage ?

J’ai rédigé une brève lettre de motivation pour prendre contact avec Hans Bärfuss, fondateur et directeur général de PDF Tools AG. J’ai reçu une réponse sympathique par retour de courrier, avec une proposition pour un entretien d’embauche. Durant l’entretien avec Hans Bärfuss, j’ai évoqué mes connaissances en matière d’informatique et de programmation. 

Dans la mesure où PDF Tools AG travaille avec une multitude de langages de programmation et supporte différentes plateformes, Hans Bärfuss était convaincu de pouvoir trouver un projet en accord avec mes préférences. L’atmosphère de l’entretien était très détendue et je me suis tout de suite entendu avec lui. J’ai donc accepté son offre avec enthousiasme.

À quoi ressemble la journée type d’un stagiaire ?

Au fond, la journée d’un stagiaire chez PDF Tools AG n’est pas très différente de celle d’un autre employé. J’ai eu la possibilité d’aménager mon temps de travail de façon flexible. Nous avons pu également décider nous-mêmes des pauses de midi. Nous sommes allés manger ensemble, ce qui m’a permis de faire rapidement connaissance avec les employés. L’ambiance était bonne et les occasions de rire étaient nombreuses. Dès le départ, j’ai été parfaitement intégré à l’équipe et j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler.

On m’a confié un grand projet qui a occupé la plus grande partie de mon stage. À l’occasion des réunions avec le chef, Hans Bärfuss, et mon mentor personnel, Christoph Reller, qui s’occupait de moi et m’a initié à la vie chez PDF Tools AG, nous discutions des prochains objectifs à atteindre. J’ai pu ainsi continuer à travailler de façon autonome sur le projet au sein d’unités restreintes. J’avais la possibilité, à tout moment, de questionner mon mentor, mon chef ou n’importe quel employé. La cohésion est très forte au sein de l’équipe et tout le monde s’entraide. J’ai trouvé cette ambiance de travail très agréable et conviviale.

Qu’ai-je appris durant mon stage ?

Mon stage m’a permis de découvrir de l’intérieur la vie quotidienne de l’entreprise et le monde des PDF. J’ai beaucoup appris au sujet de la programmation, des structures et surtout des PDF. J’ai beaucoup profité des nouvelles expériences que j’ai acquises pendant mon stage. Des expériences que l’on ne peut faire que dans le monde du travail. 

L’EPF m’a fait connaître les concepts en matière d’architecture et de style de programmation. Mais je me suis vite rendu compte que la théorie ne suffisait pas. Dans le cadre de mon projet, l’accent était mis sur l’architecture, un aspect malheureusement négligé à l’EPF. On y présente essentiellement des algorithmes cools et les exercices de programmation sont conçus pour que les programmes crachent le bon résultat. Mais on ne se préoccupe pas ou peu de la structure du programme du point de vue de l’architecture. Tous les exercices sont des produits « à usage unique ». Une fois qu’un projet a été remis, puis évalué, l’ensemble du code disparaît dans les oubliettes. 

Dans la pratique, ce n’est jamais le cas, bien sûr. Une fois écrite, une classe doit pouvoir tenir et être entretenue pendant des années. Mieux encore, la probabilité est grande de devoir un jour modifier du code que l’on n’a pas écrit soi-même. Il est d’autant plus important d’avoir une bonne architecture et une structure claire. C’est l’une des choses les plus importantes que j’ai apprises pendant mon stage : écrire des programmes et des classes sur une base qui pourra être maintenue et complétée au fil des années.

Qu’est-ce qui m’a le plus marqué ?

Ce sont les sessions de revue de code avec Hans Bärfuss qui m’ont le plus marqué pendant tout mon stage. Lors de sessions précédentes, nous avions discuté de détails d’architecture que les explications orales ne m’avaient pas suffi à saisir. Il a donc pris le temps de me montrer les concepts directement à l’intérieur du code. Ensemble, nous avons tout examiné à la loupe, classe par classe, méthode par méthode et attribut par attribut. Avec son bagage technique et ses années d’expérience, il m’a expliqué ce qui fait qu’une ligne de code est bonne et une autre moins bonne. 

Il m’a montré bon nombre des concepts dont nous avions parlé précédemment directement dans le code et les a corrigés avec moi. Cela m’a énormément aidé dans la mesure où j’ai enfin pu comprendre l’importance d’une interface bien utilisée, mais aussi pourquoi des méthodes se retrouvaient dans la mauvaise classe, comment structurer une classe, pourquoi le principe de délégation rend toute l’architecture beaucoup plus lisible et bien d’autres choses encore. 

Après chaque session, j’avais le temps de repasser le code en revue et d’améliorer les détails évoqués. Avec le temps, j’ai fini par savoir détecter automatiquement les passages du code qui étaient mauvais. Ces nouvelles connaissances m’ont permis de corriger moi-même les erreurs. Cela m’a rendu enthousiaste et je me suis rendu compte que j’avais fait un bond en avant en matière de programmation.